Sauter en tandem dans le Var

Le moment du largage lors d'un saut en parachute en tandem. Vue sur le ventre de l'avion et le dessus des nuages.

Indication​​s pratiques sur votre sauf en tandem

Comment ça va se passer ?

Vous chercher à faire un saut en tandem dans le Var, en parachute ? La première chose à faire est d’aller demander un certificat médical à votre médecin. Personne n’a envie de rester au sol et de regarder les autres s’envoyer littéralement en l’air à cause d’un papier qui manque !
Ensuite, la journée se déroule ainsi :

Comment dois-je m’habiller pour mon saut en parachute ?

Le parachutisme n’exige aucune tenue particulière : une tenue décontractée, pratique et confortable suffit.
Pensez cependant à vous adapter à la saison mais notez bien que la température baisse en altitude. Même en été, un pull léger sera le bienvenu. Par rapport à la température ressentie sur la terre ferme, comptez un différentiel de 20 degrés.
Un jean ou un survêtement sera tout à fait approprié. Les mouvements ne doivent pas être entravés par des vêtements trop ajustés. Choisissez une tenue suffisamment ample pour vous permettre de bouger à votre aise.
Idéalement, choisissez des chaussures basses (pour laisser la cheville libre) et souples, comme des chaussures de sport. Les chaussures à crochets telles les modèles de randonnée sont proscrites afin d’éviter tout risque d’accrochage.

Où ça se passe dans le Var ?

En l’air ! 😉

Mais le rendez-vous au sol est à l’aérodrome du Luc, au Cannet des Maures.

Vous pourrez profiter d’une vue extraordinaire sur la baie de Saint-Tropez et de Saint-Maxime. Vous pourrez également très bien voir les îles de Porquerolles et Port-Cros.
Par grand beau temps vous pourrez même apercevoir la côte Corse. Vous aurez vraiment une vue imprenable sur toute la région !

Bon à savoir. Vous pouvez vous garer sur place et profiter des commodités : Snac-Bar (pas d’alcool servi en journée), Wifi et 4g.

Quand est-ce qu’on y va ?

Le centre de parachutisme du Luc, au Cannet des Maures, est ouvert du mois de mars au mois de décembre. Et on y saute tous les WE où il fait beau ainsi que certains jours fériés.
Vous aviez prévu de sauter et le temps est calamiteux ? Ne vous inquiétez pas, ce n’est que partie remise : contactez votre moniteur pour définir une nouvelle date.

Combien ça coûte ?

Le saut est à 300€, le tarif inclue l’assurance et la licence obligatoire..

Vous ne regretterez jamais d’avoir demandé une vidéo pour immortaliser l’instant ! Le tarif varie entre 110€ et 140€, à voir directement sur place avec le Videoman.

L’expérience unique d’un saut en tandem en parachute

Une courte histoire du parachute tandem

Si le premier saut en parachute date de 1797 (c’est à dire 1 siècle avant le développement de l’aviation !) le tandem en parachute n’apparaît que beaucoup plus tard, à partir des années 1980.
C’est l’ouverture au grand public d’une discipline très pointue ! Cela permet à tout un chacun de venir découvrir les sensations incomparables que peut fournir l’expérience de la chute libre.

​Ce sont les évolutions techniques constantes dans cette discipline qui ont permis l’avènement d​u saut en parachute en tandem. Et comme la technique ne cesse jamais d’évoluer, la pratique fait de même. Vous bénéficiez ainsi de plus en plus de confort et de sécurité !

L’inénarrable premier saut en parachute

Il est certain que c’est une expérience à vivre, personne ne pourra vous décrire avez assez de précision les sensations que l’on a lors de son premier saut en parachute, tandem ou solo.
Mais avec un peu d’emphase, il est probablement possible de vous donner l’eau à la bouche, et c’est ce que je me propose de faire pas plus tard que tout de suite.
Alors si vous êtes prêt à embarquer dans l’avion, suivez-moi lisez-moi !

​L’arrivée au centre de parachutisme du Luc, dans le Var est un peu floue dans mes souvenirs. Cela fait longtemps mais surtout, le souvenir de la chute libre a totalement surpassé les autres et cela demande un effort tout particulier pour se les remémorer.
Il faisait beau et chaud, tout le monde était souriant, l’ambiance générale était manifestement à la bonne humeur, ça tombait bien car moi aussi j’étais d’humeur joyeuse !

Premier contact

J’arrive à l’accueil, je demande après mon moniteur, et le voilà qui se présente et annonce :

S’en suit une séance de briefing, les consignes de bases, rien de bien méchant puisqu’on saute en tandem, c’est lui qui fait tout ce qui est technique et c’est très bien comme ça.

On a de la chance, il y a plusieurs centres de parachutisme dans le Var mais c’est probablement celui qui propose la plus belle vue, sur la baie de Saint-Tropez et de Saint-Maxime, pendant le saut en tandem, on verra aussi les îles de Porquerolles et Port-Cros.

Plus ça va, et plus j’ai hâte d’y être…

On passe à l’équipement, j’ai bien pensé à ne pas mettre de chaussures de marche et à prendre un pull léger, même s’il faut chaud dans le Var en cette saison il peut faire froid en altitude. On m’explique qu’on perd 2 degrés tous les 300m environ, ça veut dire 25 degrés de moins à l’altitude de largage tout de même !
Me voilé bien sanglé dans mon harnais, je ne le sens presque pas, en fait c’est le moniteur qui a tout le poids. Moi je vais être juste accroché à lui, du coup c’est assez confortable le saut en parachute en tandem.

Allez, en route vers le tarmac de l’aérodrome du Luc !

C’est juste génial, tout y est : le bruit de l’avion, les odeurs d’huile ou de kérosène, le groupe de parachutistes, avec les casque, les tenues colorés avec les boudins aux bras et aux jambes, la caméra fixée sur un des casques telle une arapède sur son rocher, j’ai l’impression d’être dans un film.
On s’installe dans l’avion, tous biens serrés, ça plaisante, ça rigole, et moi je commence à ne plus trop la ramener : il y a cette petite boule qui se serre tout doucement dans le ventre… pas de la peur, non, pas encore, mais juste un inconfort qui grandit peu à peu…

Voilà, l’avion bouge pour aller soulager ses entrailles de la cargaison humaine qui ne demande que cela. Mais quels fous d’aller volontairement se jeter dans le vide alors qu’on est pas faits pour voler…

Un silence très relatif s’installe : le bruit assourdissant de l’avion couvrirait de toute façon les discussions, mais l’ambiance s’est modifiée également.
Chacun commence à se concentrer, on se rend bien compte que la détente et les plaisanteries ne sont pas les signes d’une inconscience généralisée : lorsqu’il faut être sérieux et concentré, tout le monde l’est.
Mon moniteur continue de me parler, il me réexplique ce qu’on va faire, il vérifie comment je me sens. Il m’assure que tout va bien se passer et que ça va être inoubliable ce saut en parachute en tandem. Il me rappelle également la vue incroyable qu’on va voir sur le Luc, le Cannet des Maures, et tout le secteur.

J’apprécie ses efforts pour me rassurer mais petit à petit la boule dans le ventre continue de se serrer. Alors je me concentre sur ce qu’il m’a dit : comment je dois me positionner au moment de sauter, et après, lors de la chute libre, puis sous voile et enfin le posé.

Enfin le moment du saut en tandem en parachute

Le temps passe vite… la porte s’ouvre… mais quel vent !!!

Nous y sommes, mon moniteur m’indique de m’asseoir au bord. Il est bien accroché à moi alors nous bougeons comme un seul homme. On est tout juste en place qu’il crie quelque-chose que je ne comprends pas et c’est parti !

Le temps se suspend…

J’aperçois l’avion qui s’éloigne tandis qu’on le quitte puis nous nous inclinons lentement en avant. Et finalement je vois le sol, lointain, effrayant, et la petite boule de stress explose littéralement. MAIS QU’EST-CE QUE J’AI FAIT ?!….

La suite, je vous laisse vous l’imaginer, c’est bien meilleur comme ça !

Evidemment tout s’est bien passé, j’ai pu profiter de l’instant comme jamais et j’ai savouré la vue sur la baie de Saint-Tropez, sur Porquerolles. Et on a même vu un petit bout de Corse.
Le retour au sol de l’aérodrome du Luc était à la fois un plaisir et un déchirement… il avait raison le moniteur… on peut tomber accro à la première prise !

Alors ? Motivé ? Vous n’avez plus qu’à prendre contact !

Copyrights © 2020 Skyspirit LC - Mentions légales - CGV